Search
critique nightwing rebirth

Nightwing Rebirth T.01 : Plus fort que Batman, la critique

170

Cette critique est basée sur le Tome 1 de Nightwing (sorti le 15 Septembre 2017)

Grâce au scénariste Tim Seeley, Nightwing est de retour avec en ligne de mire l’accomplissement d’une vengeance. Et vous vous en rendrez compte tout au long de votre lecture, cette série est bien plus forte que Batman !

Avant que j’aille plus loin dans cette critique du tome 1 de Nightwing, j’aimerais dire que c’est bon d’avoir Dick Grayson de retour dans ce costume bleu et noir. Certains d’entre vous peuvent avoir préféré le costume rouge e tnois de la période New 52, et même si j’admet qu’il était sympa, le bleu et noir colle mieux à Nightwing. Le seul point noir que je trouve à ce costume, c’est l’oiseau sur le torse qui est un peu trop petit à mon gout.

sorties comics septembre

Donc, Dick Grayson revient à la vie de Super-héros après avoir joué à l’espion pendant plusieurs années. Il embarque dans une mission sous couverture avec pour mission de faire chuter la division internationale de la Cour des Hiboux. La narration, bien que solide, m’a laissé quelque peu indifférent dans le sens où quand j’ouvre un comics Nightwing, je m’attend à suivre les escapades d’un héros urbain, et pas d’un espion entouré de mystère. Cet arc d’ouverture tient encore trop de Grayson pour moi. Certains fans ne seront pas d’accord avec moi, ceux qui suivent le personnage quoi qu’il fasse, mais je suis sur que je vais en trouver quelques un qui seront d’accord avec moi.

Il est interessant dans ce tome de noter comment Batman soutient les tentatives de Dick, nous connaissons tous le manque de confiance flagrant du Chevalier Noir. En parlant de ça, je ne peux pas m’empêcher de juxtaposer son approbation avec sa remise en question permanente de tout ce que Jadon Todd faisait.

Prlons maintenant de la dynamique Nightwing-Raptor, je trouve que c’est la colonne vertébrale de ce tome. Le partenaire assigné par la Cour à Dick a pas mal de choses en commun avec lui dans le sens où aucun des deux n’est absolument ravi par son employeur. Tout au long du bouquin, Raptor insiste pour dire que les enseignements de Batman sont faux, ce qui me fait penser à la relation entre Damian Wayne et Nobody dans Batman et Robin : Tueur né.

Sans aucun doute un des moments les plus cool de ce tome, c’est quand Batgirl rejoint les deux gentlemens alors qu’ils traversent la résidence labyrinthique du plus grand constructeur de labyrinthe du monde. Si vous êtes un amoureux des puzzles, je suis sûr que vous allez aimer ce moment.

Vous remarquerez sans doute que les numéros #5 et #6 de Nightwing ne sont pas présent dans ce tome. Pas d’inquiétude, tout est normal ! Ces deux numéros font parti du crossover Night of the Monster Men, qui aura un Tome dédié très bientôt.

Quoi qu’il en soit, ce Tome se termine par une bataille épique entre Dick et Raptor, ce dernier ayant montré sa vraie nature et révélé sa connexion avec le passé de Dick. Je m’arrête là pour ne pas vous spoiler.

nightwing raptor

Ce Tome 1 de Nightwing est correct et plaisant à lire, mais vous pourriez ne pas aimer ce Dick Grayson plus espion que Super-héros. Cependant je vous conseille de lire cette série, car le tome d’après (qui devrait sortir prochainement) verra enfin le vrai Nightwing dans les rues de Bluhaven !

Si cette critique vous a convaincu ou que vous êtes un fan de Nightwing, n’hésitez pas à lire ce Tome 1. Vous pouvez le trouver chez votre revendeur habituel ou sur Amazon à un prix défiant toute concurrence.




Laisser un commentaire