Search
cover runaway

Critique « Les Fugitifs » (2017)

100

"Les Fugitifs" est une série que j'ai adoré lire quand j'étais au collège, et je trouve encore aujourd'hui que c'est l'idée la plus originale que Marvel ai eu depuis le début des années 2000. Ce comics a eu un impact immense sur ma personne, et c'est ce qui m'a poussé à poursuivre une carrière dans les comics alors que tout mon entourage essayait de m'en dissuader. 

avis fugitifs runaways

Le run original de 2003 est toujours d'actualité aujourd'hui. C'était vraiment un comics spécial jusqu'à ce que Marvel ressente le besoin de pourrir la franchise et prétende que ce run n'a jamais existé pour les 8 années qui suivirent. De temps en temps, on aperçoit un personnage par ci par là dans une série différente, mais c'est tout.

Nous sommes maintenant en 2017, avec une nouvelle série Les Fugitifs sur les étagères, et même avant de la lire, je savais qu'il n'y avait aucun moyen pour qu'elle arrive au même niveau que celle de 2003. Mes attentes étaient donc basses, mais j'ai quand même réussi à être déçu.

Commençons par le scénario. Le comics commence avec Nico, assis dans son appartement, de mauvaise humeur. Elle réfléchit sur les deux dernières années écoulées, ce qui donne au lecteur un minimum d'information sur la situation. Et puis Chase apparaît, via une machine à remonter le temps, au milieu de son appartement, avec le cadavre de Gert. Il explique alors à Nico son plan pour ramener Gert à la vie, et ils se prennent la tête sur l'éthique de la lutte contre les lois de la nature.

critique les fugitifs

Finalement, Chase convainc Nico de l'aider, et le reste du numéro se transforme en un épisode de Grey's Anatomy. Après plusieurs essais infructueux, Gert est finalement ressuscité. Le numéro fini avec un personne étrange et mystérieuse qui regarde la scène de loin.

L'écriture est assommante. Les dialogues sont au mieux corrects, et avec uniquement 3 personnages dans ce numéro, il n'y a encore aucune raison pour que les Fugitifs soient à nouveau réunis. Ce numéro ressemble plus à un essai raté d’intéresser les gens avant le lancement de la série tv.

Passons aux graphismes. Je ne peux pas être trop rude avec Chris Anka car le scénariste ne lui a pas donné beaucoup de liberté. On ne peut pas dire que c'est moche, mais ce n'est pas impressionnant. Et c'est là le gros problème de ce comics, tout est plat. Les expressions du visage sont fades, ce qui rend toute la tension quasiment inexistante.

commencer comics fugitif runaway

Pour conclure, j'ai trouvé ce numéro des Fugitifs (2017) vraiment plat et sans saveur. Cela ressemble plus à une scène de film qu'à un comics. Tout n'est pas à jeter non plus, même si le rythme est très lent, Rainbow Rowell écrira tout le run et il faudra lire l'ensemble une fois le TPB sorti pour vraiment voir où il veut en venir. Cependant les comics sont censé donner envie à la fin de chaque numéro de lire le numéro suivant. Ici ce n'est pas le cas, et il n'y a aucune raison d'être excité par le prochain numéro.

Si vous voulez découvrir l'univers des Fugitifs, je vous conseille de lire le run originel de 2003. Vous y prendrez beaucoup plus de plaisir.




Laisser un commentaire